Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (art.8), le bonus de constructibilité (30% de surface constructible) propose la prise en compte de nouveaux critères préfigurant les exigences environnementales à venir. Parmi les 3 critères d’exigibilité, celui sur l’exemplarité environnementale propose le respect d’un seuil sur les émissions de CO2 et le respect de deux parmi trois critères : valorisation des déchets de chantier, recours à des matériaux faiblement émetteurs de polluants et vérification du bon fonctionnement de la ventilation ou mise en œuvre de matériaux bio-sourcés. La prise en compte de la QAI à travers l’émission des matériaux et la vérification de la ventilation montrent une volonté de s’intéresser à la QAI dans la réglementation à venir. Pour mémoire, la vérification de la ventilation est obligatoire en autocontrôle avec mesures aux bouches et au ventilateur depuis la publication du DTU 68.3 en 2013 dans l’habitat et a été identifiée comme un sujet important pour la performance énergétique et la santé dans plusieurs cadres : Association Européenne des asthmatiques (EFA), Grenelle de l’environnement, RAGE, labels, protocole PROMEVENT. 
ALLIE’AIR réalise ces essais depuis sa création en habitat comme en tertiaire et propose des formations au contrôle de la ventilation. En effet, il est souhaitable de réduire les non conformités des installations de ventilation (encore actuellement de l’ordre de 40% en habitat neuf) afin d’assurer correctement cette fonction essentielle à notre santé et pour pérenniser nos bâtiments (risque de moisissures). L’enjeu est d’autant plus fort que nos constructions deviennent plus étanches ces dernières années.

Etudes et diagnostics aérauliquesacoustiques